7 juin 2019 Nouvelles

Carole Line obtient en 2011 le poste de coordonnatrice à l’administration au sein de la toute nouvelle équipe de Dynamo. Un emploi qui répond à son souhait de mettre au premier plan les valeurs humaines. Depuis elle met ses connaissances au profit de toute l’équipe. Elle répond à quelques questions:

Lorsque tu rencontres quelqu’un pour la première fois comment lui décris-tu rapidement Dynamo et ton travail dans l’organisation ?

Dynamo est une entreprise d’économie sociale dont le partenaire principal est Centraide du Grand Montréal.  Nos conseillers stratégiques épaulent les organisations et les collectifs dans le design et la préparation d’événements dont les enjeux ont un impact social.  Dynamo offre aussi des formations et ateliers qui permettent aux participants d’observer sous un angle nouveau les changements au sein d’organisations, de quartiers et de territoires,  par l’enseignement d’un leadership rassembleur, et de pratiques collaboratives et appréciatives qui nourrissent la réflexion et la mobilisation au sein des groupes engagés.

Au sein de cette équipe, je contribue depuis 8 ans au développement de l’organisation en m’acquittant principalement de tâches liées aux ressources humaines, matérielles et immobilières. Le côté givré, comprendre plus créatif, de mon travail s’illustre dans l’organisation du lancement et de la remise des certificats aux participants du programme Leadership rassembleur MC, ou lors du projet de conception et d’aménagement de notre salle collaborative.

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans ton travail chez Dynamo?

Être mandatée pour développer un projet en particulier. Organiser les événements annuels liés au programme Leadership rassembleur MC. J’aime voir la fierté et la joie dans les yeux des nouveaux leaders.

Et de Dynamo, j’apprécie le caractère innovant des expériences d’apprentissages et de formation et la solidarité entre les membres de l’équipe.

Qu’est-ce que tu penses que tout le monde devrait faire au moins une fois dans sa vie?

Allaiter ! Mais comme ce n’est pas encore donné à tout le monde, j’opte pour le congé sabbatique. Pour prendre soin de soi, réfléchir à la suite des choses et réaliser un projet qui nous tient à cœur, car le temps passe trop vite.

De tous les voyages que tu as faits lequel as-tu préféré et pourquoi ?

Le Vietnam, pour la beauté du paysage et sa cuisine fraîche et savoureuse. Ce qui m’a le plus frappé chez les Vietnamiens du Nord c’est leur intelligence stratégique, leur ingéniosité, leur sens de l’observation et la connaissance fine qu’ils ont de leur territoire. Ces talents leur ont permis de résister à plusieurs invasions malgré la pauvreté des moyens qu’ils avaient à leur disposition.